Immigration à Calais : place au bilan.

Mots-clefs

, , , ,

– Les chiffres

Sauvons Calais ne diffusera aucun chiffre officiel pour la simple et bonne raison que ces chiffres sont publiés par le gouvernement. Il semble évident que face à une opposition ferme contre l’immigration comme la nôtre, les politiciens tentent de minimiser le nombre de clandestins dans la ville. Bah oui, ça ne ferait qu’augmenter le nombre de « facho-racistes-dégénérés-inhumains » qu’il y a à Calais.

Il y a à peine une demi-dizaine d’années, la ville de Calais comptait que quelques clandestins en attente de passage pour l’Angleterre. Jusque là, rien de bien dangereux. Sauf que, force est de constater que le nombre d’associations immigrationnistes augmente, les migrants en ont fait écho. Entre 2012 et 2013, les statistiques de l’immigration commencent à flamber. Plus d’une centaine de migrants clandestins commencent à s’installer dans la ville. Fin 2013, ce sont plus de 500 migrants qui s’installent dans la ville, et plus particulièrement chez des citoyens calaisiens pendant leur absence, ce qu’on appelle des squats.
Année 2014, à cause de l’impunité et du laxisme du gouvernement français à l’égard des clandestins, Calais se retrouve avec plus de 2 500 illégaux. Malgré ce nombre ahurissant, les migrants, qui n’ont vocation qu’à retourner au beld, se font de plus en plus nombreux. Nous sommes aujourd’hui en 2015 et c’est près de 6 000 clandestins, autant agressifs qu’indésirables, qui errent dans les rues de Calais.


– Les conséquences

Nombreuses sont les agences de journalisme ne voulant pas relayer toutes les conséquences de l’immigration à Calais. C’est pour cela que le collectif Sauvons Calais a instaurer sur son site et sa page Facebook un moyen anonyme de témoignage, afin de faire entendre la voix du peuple.

En terme de victimes de l’immigration, toutes les classes sont touchées. Du simple citoyen lambda au fonctionnaire de police en passant par le commerçant, chaque classe sociale à ses problèmes. Quand vous êtes citoyen calaisien, vous pouvez être à un moment ou à un autre, victime des clandestins. Agression, racket, squat de votre domicile, vol de biens, destruction de votre logement et pression sont quelques échantillons de ce qui vous attend. Mais surtout, ne vous défendez pas, vous seriez condamné pour racisme. Les forces de l’ordre sont quant à elles confrontées à d’autres problèmes. Certains sont jour et nuit sur l’autoroute afin de sécuriser les camions. Sauf que voilà, les clandestins attaquent les camions par milliers et si l’un d’entre eux se fait interpeller, le policier DOIT le relâcher quelques centaines de mètres plus loin, pour le retrouver à nouveau une dizaine de minutes après, à attaquer les camions. Si un membre des forces de l’ordre a le malheur de se défendre quand il se fait attaquer par un migrant, celui-ci sera condamné et suspendu de ses fonctions. Laxisme dites-vous ? Mais non… Pour ce qui est des routiers, le problème est tout aussi important. Lorsque des clandestins arrivent à embarquer dans un camion à l’insu du conducteur, celui-ci se prendra une amende à la frontière entre Calais et Douvres pour transport de clandestins. Et cela a un coût pour les sociétés de transport qui doivent payer jusqu’à 3 000 euros par migrant passé outre-manche. Le chauffeur et l’entreprise doivent payer, ce qui double la facture. Sans compter la marchandise qui est souvent détériorée.
Beaucoup d’autres personnes subissent cette immigration, mais pour ne pas écrire tout un dictionnaire des conséquences de l’immigration à Calais, on va s’arrêter là.

Calais, la ville où il fait bon vivre.

Notre plan d’urgence

Mots-clefs

,

Une alternative existe : pour Calais comme pour la France, nous avons des solutions !

Alors que la ville de Calais s’enfonce chaque jour davantage dans le chaos multiculturel, 4 organisations se rassemblent aujourd’hui pour vous présenter ce Plan d’urgence pour Calais.

Kevin Reche, pour le collectif Sauvons Calais ;

Yvan Benedetti, pour Jeune Nation ;

Thomas Joly, pour le Parti de la France ;

Vincent Vauclin, pour la Dissidence Française.

11358857_10206794365119041_1795989650_n 11289654_10206794365079040_1528358375_n

☞ Télécharger le fichier PDF

Merci à la Dissidence Française.

Au revoir COH !

L’association « Calais, Ouverture & Humanité » cesse toute activité.

Depuis la création de Sauvons Calais en octobre 2013, un collectif d’opposition contenant une forte majorité de crasseux d’extrême-gauche est apparu sous le nom de Sauvons Calais Des Petits Esprits. Au fil du temps, ce collectif s’est officialisé en association et a changé de nom pour adopter Calais, Ouverture & Humanité.

Alors qu’ils se vantaient d’être humanistes, solidaires et coriaces, la présidente de l’association, Séverine Mayer, a décidé de ne plus aider les clandestins, trop nombreux et agressifs, et ainsi de cesser toute activité. Cet acte démontre bien le courage de ces gens, ainsi que leur manque cruel de convictions. Pendant que le collectif Sauvons Calais est toujours présent et regroupe de plus en plus de citoyens, les pro-clandestins lâchent l’affaire et abandonnent tout, au plus grand bonheur des Calaisiens, et malheur des clandestins.

Le collectif Sauvons Calais et le Parti de la France s’engagent à prendre le relai avec plaisir. Vous pouvez compter sur nous, nous serons très coriaces. 😉

Alors au fond, qui a le plus petit esprit ?

Sauvons Calais

Face à l’interdiction, notre réaction !

Suite à l’interdiction inique de la manifestation organisée dimanche prochain par Sauvons Calais et le Parti de la France par les autorités préfectorales, un recours en référé va être déposé pour casser en justice cette décision politique et permettre aux Calaisiens de se rassembler dimanche pour dire non à la submersion migratoire.

Si cette interdiction devait être maintenue, une grande réunion pour la liberté d’expression des nationalistes se déroulera tout de même à Calais dimanche à 14h30 afin d’exprimer haut et fort notre volonté de renvoyer chez eux tous les clandestins et de rendre la France aux Français !

Madame Buccio, « préfète » du Pas-de-Calais, a cru se faire un coup de pub en annonçant simultanément le démantélement de deux squats de délinquants étrangers et l’interdiction pour les défenseurs de la France française de descendre dans la rue à Calais. Pourtant personne ne nous fera taire et nous serons bien présents à Calais dimanche 7 juin !

Kévin RECHE – Thomas JOLY – Yvan BENEDETTISauvons Calais 7 juin

Habitude

Mots-clefs

, ,

Ce matin, des automobilistes ont été pris à partie derrière le magasin Leader Price à Calais par des clandestins. Entre 300 et 400 illégaux ont également tenté de rentrer en force dans le magasin en agressant verbalement et en poussant violemment la sécurité. La police a intervenue, les clandestins se sont dispersés pour revenir quelques minutes après, à une soixantaine.

La sécurité du magasin explique qu’habituellement, plusieurs dizaines de clandestins se mettent à côté du feu rouge situé en face du commerce pour tenter de voler dans les véhicules à l’arrêt. Hier, plusieurs centaines ont aussi attaqué le port de Calais, mais ils ont été repoussé de justesse par les CRS.

Communiqué de Kévin Reche

Mots-clefs

, , , ,

Depuis la venue à Calais du ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, les clandestins, déjà plutôt bien accueillis grâce aux nombreuses associations immigrationnistes leur venant en aide, obtiennent de plus en plus gain de cause.

Après avoir arraché aux habitants de la ville un centre aéré destiné jusqu’alors à accueillir les jeunes calaisiens pendant les vacances pour en faire un centre d’accueil de jour pour clandestins, Monsieur Cazeneuve a incité les illégaux à faire des demandes d’asile, ici, en France. Plus de 500 ont fait cette demande et 120 ont été acceptées au terme d’une procédure fulgurante.

Konk-Immigration-Tu-dis-famille-massacrée-partie

Ce gouvernement de collaborateurs de la submersion migratoire se soucie peu du sort des Calaisiens qui doivent subir quotidiennement les conséquences de l’immigration clandestine : insécurité, vandalisme, insalubrité, etc.

924690657_B973228456Z.1_20140726202056_000_GVL2SPLSG.1-0

Le Parti de la France réclame l’application stricte de la loi et l’expulsion de tous les clandestins du territoire français, ceux-ci étant avant tout des délinquants étrangers entrés illégalement dans notre pays.

000_Par7052904

Kévin Reche, Délégué du Parti de la France pour le Calaisis et responsable du collectif Sauvons Calais

Le sous-préfet acceptera t-il notre manifestation ?

Mots-clefs

, , ,

Le collectif Sauvons Calais organise une nouvelle manifestation qui a pour but de dénoncer, encore une fois, l’immigration de masse et de venir en soutien aux routiers et forces de l’ordre, persécutés par tous.

Une manifestation qui va encore une fois faire jaser toute la communauté de bobos gauchistes mais aussi celle des pro-clandestins, favorable à l’installation des illégaux sur notre territoire aux frais des français.

Samedi dernier, le journal « La Voix Du Nord » publie un article concernant notre manifestation dans lequel on peut retrouver les propos tenus par la sous-préfecture de Calais. Des propos qui peuvent laisser croire à une potentielle interdiction.

Capture d'écran | La Voix Du Nord

Capture d’écran | La Voix Du Nord

Pour rappel, le collectif Sauvons Calais s’est déjà fait interdire une manifestation à la fin du mois de janvier pour « risques de troubles à l’ordre public ». Oui, risques, alors que toutes nos actions se sont toujours déroulées sans débordement, malgré les provocations répétées des extrémistes de gauche.

Alors, quel véritable motif incite la sous-préfecture à vouloir interdire nos événements ? Le peuple calaisien devrait-il subir en silence ? Peu importe ce qu’il sera décidé pendant le futur entretien de Kévin Reche avec le sous-préfet, le collectif Sauvons Calais sera présent le 7 juin, et toujours avec bonne humeur et protestation.

Sauvons Calais

JAMAIS LA VOIX DU PEUPLE NE SERA ILLÉGALE !