Plusieurs associations telles que Calais Ouverture & Humanité, le Secours Catholique ou encore Salam avaient décidé il y a quelques jours d’arrêter d’entretenir les camps de déserteurs clandestins, afin de clamer à l’État leur manque de moyens pour faire face aux nombreux migrants de plus en plus nombreux et agressifs. Chose faite, après quelques manifestations de clandestins et quelques agressions sur le peuple calaisien, le gouvernement a donné raison aux associations de pro-clandestins.

Pour s’excuser de ne pas s’occuper assez des migrants, Cazeneuve et compagnie ont décidé d’ouvrir de nouvelles places au camp Jules Ferry et d’y mettre, à disposition des illégaux, de l’eau potable ainsi que des sanitaires.

Qui d’autre que les habitants de la ville a le droit de décider du sort de Calais ?

Le gouvernement socialiste vient de prouver, encore une fois, sa compassion la plus totale avec les clandestins et les associations immigrationnistes.

Plus d’informations dans un prochain article, plus détaillé.

Publicités