Depuis un peu plus d’une dizaine d’année maintenant, notre ville est plongée dans le cercle vicieux de l’immigration invasion et des réseaux de passeurs. Se rajoutant à ces deux problèmes, les associations de pro-migrants qui attirent à Calais tous les migrants, et le chômage qui est tout de même remarquable.

Le gouvernement Calaisien brille par son absence et son irresponsabilité à gérer les différents problèmes que son peuple rencontre chaque jour. Une situation devenue plus qu’insoutenable pour les habitants de notre ville, et ingérable de par le manque de décisions efficaces pour le gouvernement.

Entre le chômage, l’insécurité, et l’immigration, nous tentons en vain de faire entendre notre voix, celle du peuple. Il n’est pas question de racisme ou de nazisme, mais de bon sens et d’intérêt national. Il semble évident que nous ne pouvons continuer de subir l’invasion migratoire, mais pour les journalistes, l’incompréhension la plus totale règne. Censure et diffamation, voilà à quoi s’amusent les médias à l’encontre de notre collectif. Tenter de nous faire passer pour des méchants nazis tout droit sortis des tombes des cimetières de 39-45. Quelle arrogance, quelle mépris vis-à-vis du peuple !

Bien évidement, sous ces faux prétextes, le gouvernement nous renie et en profite pour lancer des remarques très intelligentes : « On ne peut pas prendre en considération les demandes de ces néo-nazis » ou encore « Il faut interdire toute manifestation organisé par ce collectif de fascistes ».

Maintenant, il est temps d’agir, il est temps de redonner vie à une ville rongée par l’afflux de migrants. Aujourd’hui, ils sont 1 400, demain ils seront 5 000 !

Nous serons toujours présents, peu importe les répressions ou les tentatives d’intimidation, on ne recule plus ! Rejoignez le mouvement, participez à chacune de nos actions, investissez-vous dans la reconquête d’une ville morte !

Tous les domaines sont touché par ce problème, les commerçants locaux, les forces de l’ordre, les étudiants, les politiciens, en gros, le peuple !

RÉSISTEZ ! AFFIRMEZ-VOUS !
Aucune représailles ne sera possible le temps que nous serons là.

Publicités